Derrière la haine tome 1&2 - Barbara Abel : récit sombre et malsain

17:00

Bonjour chez vous ! 

Si vous suivez le blog régulièrement alors vous savez que j'aime les histoires de voisinages, quelque soit le genre de bouquin : romance, drame, thriller. J'aime ces histoires qui mêlent des personnes qui se croisent quotidiennement et qui, d'une manière ou d'une autre, tisse des liens car leur premier point commun est avant tout la proximité de leur lieu de vie. 
Aujourd'hui je vous retrouve avec une nouvelle chronique littéraire : un thriller qui prend place dans deux maisons mitoyennes. 

De quoi ça parle ?

Leatitia et David vivent tous les deux dans une belle maison avec leur fils de 7 ans, Milo. De l'autre côté de la haie, il y a Tiphaine et Sylvain, mais aussi Maxime, qui a également 7 ans. Les deux couples développe une amitié forte et fusiconnelle tandis que les deux petits garçons grandissent aussi soudés que des jumeaux. Jusqu'au jou où un drame survient et ou le bonheur de ces deux familles volent en éclat. Dès lors, plus rien n'est comme avant. 

Publié chez Pocket, 344 pages. 


Je dois bien avouer que j'ai un peu tarder avant de vous écrire cette chronique. J'ai tellement attendu pour vous l'écrire qu'entre temps j'ai lu le deuxième tome histoire de pouvoir me faire un avis définitif. Et là encore, je n'arrive toujours pas à savoir si j'ai apprécié ma lecture.

Je pense que je vais procéder de façon très pragmatique et laisser mes émotions de côté. "Derrière la haine" et son deuxième tome "Après la fin" sont deux romans qui sont impossible à lâcher. L'intrigue est prenante de bout en bout et une fois commencé il est presque impossible de lâcher le livre avant la fin. Pour le tome 1, comme pour le tome 2, ça a été des lectures très rapides. Ce qui en général est plutôt bon signe pour moi.

En revanche, il aura fallu attendre le deuxième tome pour que je mette enfin le doigt sur un aspect qui me cachait la lecture : le style d'écriture. Car même si l'intrigue est captivante, l'écriture peut être par moment très lourde. L'auteure utilise énormément d'exagération et son style confère à son histoire un aspect très pathétique. Barbara Abel insiste énormément sur la misérabilité de ses personnages. A force de répétition et d'extrapolation, on finit par avoir une sensation de malaise tout le long de la lecture. Oui, les personnages passent par des évènements tragiques. Oui, la caractérisation des personnages est plutôt bien faite. Mais bon sang, on insiste beaucoup trop sur leur malheur pour ne pas assez rentrer dans certains détails qui méritaient amplement d'être exploités.

Cette d'urologie a été une lecture prenante, mais frustrante. Pour chacun des tomes, la fin arrive beaucoup trop vite et laisse de côté des aspects de l'histoire non exploité. Et si pour "Derrière la haine" on peut avoir la promesse d'un deuxième tome, j'ai terminé "Après la fin" avec beaucoup d'amertume. Beaucoup de piste encore peu exploité, et aucune suite de prévue ! 

"Le malheur est un fardeau qui, à l'inverse du bonheur, ne se partage pas."

En bref :

Malgré l'ambiance lourde de ces roman, je leur reconnais quand même un tas de qualités. Deux lectures que j'ai dévoré en un rien de temps. Malgré des pistes peu exploitées au profit de l'introspection beaucoup trop lourde des personnages, cette lecture aura su se montrer prenante et m'aura gardé réveillée une bonne partie de la nuit !

You Might Also Like

2 commentaires

  1. Le résumé me fait penser au roman "Le Pacte" de Jodi Picoult, deux familles dont les adolescents sortent ensemble et qui se déchirent le jour où le garçon est suspecté d'avoir assassiné la fille...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok, c'est allé directement dans ma wishlist !

      Supprimer